Rapport activité 2017

Le projet ACT 2017 « Arts, cultures et technologies nouvelles» est un véritable défi pour cette année riche en changement de toute sorte.

Le premier semestre voit exploser le nombre de demandes scolaires et extra-scolaires.

16 productions largement assumées par une équipe jeune, instable mais assez volontaire pour maintenir le cap avec une nouvelle méthode de travail qui facilite les procédures.

Une mission réussie :

-8 écoles de FdeF, Lamentin et Robert sont sélectionnées et accompagnées
-14 classes réalisatrices
-Plus de 400 élèves directement concernés et investis dans des projets de classe ou de groupe autour des techniques cinématographiques et multimédia. -6 dessins animés,

-6 documentaires
-1 fiction de cap et d’épées
Un résultat optimal lorsque l’on sait que les techniciens sont aussi des apprenants en emploi aidé.

Un projet inégalé à ce jour dans sa multiplicité d’actions techniques, de secteurs à découvrir à travers une seule et même création de groupe, dans le partage inter-génération entre initiés, techniciens apprenants, professionnels tuteurs ainsi que les ainés et artistes pour l’exploration de la culture et du patrimoine.

 

FORT-DE-FRANCE 4 écoles sélectionnées
JB ROUAM-SIM TSV 3 Classes

Maternelle de CITRON 2 classes.

Section des petits et section de Moyens – Grands ont conjugué leurs efforts pour une première expérience dans le projet Boum Kaliko

Sainte – Thérèse, école primaire 1 classe
Témoignages et échanges de générations sur fond de texte d’Aimé

Eugène Revert école primaire 2 classes

LAMENTIN 2 écoles

Ecole de sarrault voyage pédagogique, 1 an après

Ecole PIERRE-ZOBDA-QUITMAN C2

Originalité et nouveauté de cette année, une enseignante a choisit de faire une fiction pour mettre en valeur l’activité escrime. Une véritable production de cinéma avec écriture de scénario dialogué, mise en scène, recherche et création de décors de l’époque médiévale. Imagination et organisation optimale avec les choix de Dragon et de château réalisés en projet atelier avec l’équipe d’apprenants BOUM KALIKO et de stagiaires volontaires. Découverte d’un univers fabuleux et inattendu pour l’ensemble des publics et un véritable succès à la restitution Atrium pour l’ensemble des publics présents. Une nouvelle option qui inspire les autres écoles.

LE ROBERT 2 écoles

– Ecole Primaire LAURE MARMONT (3 classes se partagent un projet) (Lire en chantant, un projet dessin animé sous-titré et mis en musique par la chorale de classes) Une restitution collégiale au Morne Rouge et à l’Atrium avec d’autres écoles invitées.

Hors école le projet ACT fonctionne aussi, une demande de la CAISSE des ECOLES

Ecole Primaire de POINTE LYNCH

Deux projets développés, l’un au coeur de la mangrove du quartier et l’autre avec les ainés volontaires de la maison de retraite «Les Filaos»

Restitution à TROPIC ATRIUM

Tous les projets ont réussit leur déroulement et la restitution à TROPIC ATRIUM s’est révélée en quantité et en qualité du travail.
En dépit d’obstacles inattendus tels que la salle et les frais annexes à supporter dorénavant, une
date imposée «le 29 juin», les 14 classes avec des effectifs encore raisonnables ont répondu présent avec quelques classes invitées dont l’école Emilie FORDANT, voisine de la salle de spectacle. La salle AIMÉ CÉSAIRE de l’Atrium, bien que payant dorénavant, est le lieu qui répond le mieux à notre objectif de valorisation au service des enfants et des jeunes adultes en pleine prise de conscience de leur talent et de leur capacité à toucher un univers qu’ils croyaient inaccessible.

LAMENTIN 1 Ecole

Ecole PIERRE-ZOBDA-QUITMAN C2

Au delà de la découverte, il y a le pouvoir de l’imaginaire.
Pas de limite à l’école PIERRE-ZOBDA-QUITMAN C2.
En dessin animés et en effets spéciaux, les élèves de CE1 s’autorisent à de toutes nouvelles aventures

FORT-DE-FRANCE 4 écoles sélectionnées

 Eugène REVERT école primaire, 3 classes

JB ROUAM-SIM TSV 3 Classes

Les moyens d’accompagnements sont encore fiables pour atteindre l’objectif de fin d’année scolaire avec déjà une date arrêtée au 14 juin 2018 pour la grande salle Aimé CESAIRE.

L’aide CTM au soutien du projet culturel 2017 a été validé et encourage une nouvelle démarche.

Hormis quelques baisses de régimes et perte d’implication d’une minorité, la détermination a été maintenue pour clôturer ce second semestre.