Rapport activités 2018

2018 se confirme comme l’année la plus diffcile sur 9 ans d’existence de Boum Kaliko. Car les inattendus sont multiples, leurs impacts déstructurants et les obligations de résultats en sont pas moins attendus. Les demandes sont nombreuses et une sélection plus réduite s’impose :

– 4 classes du Lamentin centre (école P. Z. Quitman C2) – 2 classes du Terresaintville (JB ROUAM)
– 3 classes de la circonscription de Schoelcher (E. Revert)

Au final, 3 enseignants ne font pas aboutir leur projet faute de temps, de santé ou d’implication. – Restent 7 classes aux ambitions fortes pour le Lamentin
– 2 scénarios de fiction
– 4 animations dont 1 karaoké musical (ambiance de la classe)

– 1 documentaire porté à bout de bras en dernier mois avant le spectacle Atrium – 2 animations avec des structures de loisirs
– 2 animations d’ateliers Boum Kaliko.

Organisation optimale d’une équipe en n de parcours avec 3 ns de contrat prévues en Juin 2018. Une dynamique anormalement ralentie, des enjeux relationnels instables avec l’accueil d’un public Service Civique et stagiaires qui empêchent la concentration déjà di cile pour ce public en contrat emploi d’avenir. Les objectifs sont tout de même atteints avec un cru largement plébiscité par les élèves et enseignants nouveaux comme anciens.

Les explorations restent toujours époustouflantes et les résultats largement inattendus. Originalité 2018, un fond vert qui permet l’incrustation des enfants dans leurs dessins et donc plus de possibilités d’imaginaire. Au-delà de l’inattendu, la salle Tropiques Atrium, les Services Civiques, la CTM et les partenaires goûter ont adhéré au projet et facilité sa réussite non sans les efforts maintenus de l’équipe administrative et web encouragée par Mme SAÏTSHOOTHANE venue découvrir et encourager un projet qu’elle juge “nécessaire de chiffrer, accompagner et maintenir”. Un avis partagé par la DAAC représentés par M.CESAIRE du Rectorat et quelques enseignants et directeurs dont certains accompagnent les associations par le biais de la Maif.

Fort de France

JB ROUAM SIM Terresainvile(2 classes)

CP – Dessin Animé : ENVIRONNEMENT  » Jardin de beauté »

Eugène REVERT école primaire, 2 classes

CE2-Documentaire :

ENVIRONNEMENT «Apiculteur»

Eugène REVERT école primaire, 2 classes

CE2-Documentaire :

ENVIRONNEMENT «Apiculteur»

Le Lamentin

Ecole PIERRE-ZOBDA-QUITMAN C2

L’originalité et la nouveauté restent au rendez-vous. Deux véritables productions de cinéma avec écriture de scénario dialogué, mise en scène, et expérimentation du fond vert pour incruster les jeunes acteurs dans leurs propres dessins. Imagination et organisation optimales avec les choix de lieux et d’événements imaginaires que l’équipe d’apprenants BOUM KALIKO et de stagiaires volontaires a pu valoriser.

Découverte d’un univers fabuleux et inattendu pour de nouveaux publics de primaire et un véritable succès à la restitution Tropiques Atrium pour l’ensemble des présents.
Les thématiques étaient particulièrement inspirées autours des abeilles et des problématiques du monde “laïcité”, “relationnel” avec toujours beaucoup de tendresse et de féérie.

CP-Dessin animé :

VALEURS DE LA RÉPUBLIQUE “La laïcité”

CE1 1-Fiction :

ESCRIME “Fée Clochette”

CE1 2- scénario :IMAGINATION

« Timmy l’extraterrestre »

CE1 4- dessin animé :CULTURE D’ANTAN

« Ambiance d’antan »

CE1 4- dessin animé :CULTURE D’ANTAN

« Ambiance d’antan »

CE1 4- dessin animé :CULTURE D’ANTAN

« Ambiance d’antan »

Deux projets n’ont pas abouti compte tenu de leur retard et de la di culté des enseignants à s’organiser après un début d’année perturbé.
Pour sa 6
ème édition TROPIQUES ATRIUM, le spectacle BOUM KALIKO s’est encore révélé en quantité et en qualité du travail.

L’accueil de Services Civiques et de stagiaires des écoles d’art permet d’impliquer tous les âges et les talents autour de la cause cinéma et spectacle.
Les frais annexes persistent mais sont loin d’être l’obstacle principal. La date du 14 juin 2018, pour le spectacle, convenait parfaitement à notre organisation. Les 8 classes maintenues ont répondu présentes avec de nombreuses classes invitées car même en simple béné
ciaires spectateurs, les publics sont conquis et demandeurs.

La salle AIME CESAIRE de Tropiques Atrium, bien que payant, reste le lieu qui répond le mieux à notre objectif de valorisation au service des enfants et des jeunes adultes en pleine prise de conscience de leur talent et de leur capacité à toucher un univers qu’ils croyaient inaccessible.
Le cinéma Martinique se renouvelle et nombreux sont les enfants qui restent imprégnés du message pédagogique de nos créations et des techniques d’avenir en n mieux valorisées.